cfd
Impliciter, expliciter
L’intervention du traducteur

par Valérie BADA, Céline LETAWE, Christine PAGNOULLE, Patricia WILLSON (dirs)

Présentation du volume

 

Entre l’hypothèse selon laquelle tout peut se traduire et celle qui veut que la traduction soit impossible, la démarche du traducteur emprunte bien des voies diverses. Comme l’a fait remarquer Gideon Toury dans « The Nature and Role of Norms in Translation », les décisions du traducteur sont contraintes par un ensemble de normes en vigueur dans la culture cible et par toute une série de facteurs qui l’obligent à « manœuvrer » pour mieux remplir la fonction que la société lui a confiée : celle d’opérer l’acte de médiation qui rendra lisible un texte auparavant inaccessible dans son étrangeté.

Le présent volume explore les notions d’implicitation et d’explicitation et la place qu’elles occupent dans cet acte de médiation. Les treize chapitres qui le composent constituent autant d’analyses de ces deux stratégies telles qu’elles sont mises en œuvre par les traducteurs afin de dépasser l’écart entre culture source et culture cible. Depuis toujours, ces stratégies intéressent les théoriciens de la traduction : bien des traductologues (dont Shoshana Blum-Kulka) considèrent même l’explicitation comme un invariant de la traduction ; Antoine Berman, en revanche, la condamne comme étant une « tendance déformante ». À travers des réflexions théoriques et plusieurs études de cas, les auteurs du présent ouvrage s’interrogent sur la prévalence réelle de l’explicitation et sur les enjeux artistiques, sociétaux, mais aussi didactiques qui sous-tendent tant l’explicitation que l’implicitation.

 

Table des matières

 

Introduction

 

Approches théoriques

Lance Hewson, Explicitation and Implicitation: Testing the Limits of Translation Theory

Christiane Nord, Translating the Referential Function: About the Appropriate Balance between Presupposed and New Information

 

Productions artistiques

Christophe Tournu, Quand la théologie s’en mêle : première traduction française de Paradise Lost de John Milton

Karen Bruneaud, Traduire l’écriture des confins chez Sapphire : entre trop-dit et non dit

Sabrina Baldo de Brébisson, Le traducteur : danseur, jongleur ou funambule ? Étude d’un culturème intraduisible et de sa traduction plus ou moins équilibrée

Sarah Cummins et Adriana Şerban, Implicitation and Explicitation in Film Translation: Inseparable Twins

 

Enjeux économiques et politiques

Alessandra Rollo, Les enjeux de la traduction économique français-italien-français : choix traductologiques et stratégies mises en œuvre

Fabrice Antoine, Les noms de marques en traduction : entre implicitation obligée et explicitation obligatoire

Héba Medhat-Lecocq, Traduire la révolution égyptienne. Vers une démarche interculturelle de la traduction

Christina Schäffner, Bridging the Ideological Abyss? Politically Sensitive Texts in Translation

 

Réflexions didactiques

Margrethe Lykke Eriksen, Développer les compétences inférentielles des étudiants en traduction

Céline Letawe et Vera Viehöver, Les enjeux de l’implicite politique en traduction. Réflexions à partir d’une séquence didactique

Jean-René Ladmiral, Explicitation-cible. Dans l’atelier du traducteur

 

Conclusion

 

 

Notices éditrices

 

Valérie Bada est docteure en philosophie et lettres de l'Université de Liège, où elle enseigne la traduction anglaise. Elle est spécialiste de la littérature africaine américaine et a collaboré avec les universités de Harvard et de Columbia.

 

Céline Letawe est docteure en philosophie et lettres et titulaire d’un diplôme d’études spécialisées en traduction. Elle enseigne la traduction à l’Université de Liège depuis 2011 et concentre ses recherches sur la visibilité des traducteurs et la traduction collective.

 

Christine Pagnoulle a enseigné les littératures de langue anglaise et la traduction à l’Université de Liège ; elle est elle-même traductrice, avec une prédilection pour les poèmes. Elle a également publié un grand nombre d’articles et quatre recueils de textes.

 

Patricia Willson enseigne la traduction à l’Université de Liège. Elle a été professeure à l’Université de Buenos Aires et au Colegio de México. Ses traductions de Flaubert, Barthes, Ricœur, Shelley, Twain et Kipling ont été publiées en Argentine et en Espagne.

ISBN : 978-2-87562-168-9
Année de publication : 2018
Prix : 18.00€ HTVA
Pages : 276
Disciplines : Collections thématiques, Tout le catalogue, Truchements